A A

Sénégal: 26 enseignants formés en maths, Svt et Pc

jeu, fév 3, 2011

Formation, Institutions

Lis moi avec ReadSpeaker

26 enseignants vacataires ont reçu hier, mercredi leur premier diplôme d’enseignement moyen. C’est au terme d’un programme de formation à distance initiée par la  l’Université virtuelle africaine  et la Fastef . Un programme destiné aux enseignants des Maths, Physiques et Chimie et Svt.

Le déficit d’enseignants en mathématiques, sciences de la terre et en physique chimie constitue un véritable problème pour le système sénégalais.  S’y ajoute que, les quelques rares enseignants injectés dans le système éducatif ne sont pas le plus souvent qualifiés.

Pour  pallier à cette difficultés, l’Université Virtuelle Africaine(Uva), en partenariat avec la Faculté des Sciences et Technique de la Formation (Fastef ), a initié depuis l’année scolaire  2008 – 2009 un programme de renforcement des capacités des enseignants en maths , physiques chimie et  en Svt. L’objectif  principal de cette formation à distance est de permettre aux formés l’usage  des technologies de l’Information et de la Communication ; accroître le nombre d’enseignants qualifiés et efficients en mathématiques et des sciences ; développer les capacités des enseignants  à enseigner les Tics comme une discipline à part entière en vue de relever les défis de la modernité des enseignements apprentissage.

Au terme de  2 ans de capacitation, 26 enseignants vacataires ayant participé à cette session, ont reçu  hier ,mercredi , leur premier diplôme d’enseignement  au moyen secondaire (Cae- Cem) .

Selon Ibrahima Diop doyen du Fastef,  « nous manquons beaucoup de professeurs dans les disciplines scientifiques.  Si nous avons démarré ce programme pilote en Pc, Svt et maths, c’est parce que nous voulons progressivement régler le manque de professeurs dans les sciences ».

Rappelant l’importance de l’enseignement à distance, M .Diop a souligné que  « seul l’enseignement à distance peut régler le problème de la qualité et de la quantité dans la formation». Il a confié dans ce cadre « A partir de cette année, nous allons travailler les textes pour que les contenus pédagogiques épousent la modernité ». Pour le représentant des récipiendaires des diplômes, « cette formation doit  son succès à un besoin de formation diplômante». Et d’ajouter, « les méthodes d’apprentissages  via les tics trouve une valeur ajoutée dans les enseignements apprentissages ».

A noter que ce programme de formation a été financé par la Banque africaine de développement (Bad) et le Pnud  dans dix pays d’Afrique comme la  Zambie, le Zimbabwe, Madagascar , Sénégal etc.

Source: sudonline.sn

Tags: , , , ,


SUIVEZ NOUS
NWSLT RSSFCBKtwitterlinkedInVimeo

Retrouvez nous

En construction

SELECTION VIDEOS
Quelles solutions pour les enfants de migrants?
Suite ...

Publicité

PARTENAIRES MEDIA